Production électrique nouvelle 2011-2015/17 : éolien et solaire dépassent le nucléaire

La capacité installée et la production annuelle d'électricité ajoutée de l'éolien et du solaire dépasseront celles du nucléaire chaque année de 2011 à 2017, dans le monde.

La durée de construction d'un réacteur nucléaire est de cinq ans, sans tenir compte des retards habituels (en particulier pour les EPR de Finlande et de France).

La date de connexion au réseau et de mise en service commercial de tous les réacteurs nucléaires en construction dans le monde est donc aisée à déterminer, avec une assez bonne précision, à partir de la date de leur début de construction.

Pour l'éolien et le solaire photovoltaïque, les associations professionnelles ont établi des prévisions à partir des projets à l'étude dans les différents pays et des politiques énergétiques de ces pays. Dans cette comparaison entre les trois modes de production d'électricité, les mises en service des centrales éoliennes et solaires sont établies pour chaque année à partir des estimations modérées disponibles à ce jour.

Cependant, il est raisonnable de penser que la réalité dépassera les estimations pour l'éolien et le solaire, comme cela a été le cas au cours des années précédentes.

Dans une année de 8.760 heures, aucune installation ne produit de l'électricité à pleine puissance pendant chacune de ces heures (le taux de charge serait de 100%).

Le nucléaire est arrêté pour des périodes plus ou moins longues (rechargement de combustible, entretien, problèmes techniques) ou mis à régime réduit (surproduction, problèmes de refroidissement). L'éolien produit de l'électricité en proportion de la puissance du vent (plus puissant et plus régulier en mer). Le solaire photovoltaïque produit l'électricité en fonction de l'énergie solaire reçue (y compris, en plus faible quantité, lorsque le ciel est nuageux).

Cependant, une autre technologie, le solaire thermodynamique, permet d'accumuler l'énergie thermique nécessaire à la production d'électricité pendant plusieurs heures après le coucher du soleil, dans des centrales solaires à concentration (CSP).

Le taux de charge est le pourcentage d'utilisation d'un équipement en équivalent pleine puissance. Par exemple, un équipement de un mégawatt (MW) a une production nominale (théorique) de 8.760 mégawatts-heures (MWh) par an. S'il produit seulement 4.380 MWh (la moitié), sont taux de charge est de 50%.

Pour le nucléaire, le taux de charge est de 82% en moyenne mondiale, mais seulement de 75% en France au cours des dernières années. Pour l'éolien, le taux de charge moyen est de 24%, mais augmentera avec une plus grande proportion d'éoliennes off-shore (en mer) dont le taux de charge est en général de 40%. Pour le solaire photovoltaïque, le taux de charge moyen est de 12% (varie selon les pays).

Pour le calcul de la production d'électricité les taux de charge actuels ont été pris en compte pour toutes les années considérées, même s'il augmente en réalité pour l'éolien.

 

Comparaison entre nucléaire, éolien et solaire photovoltaïque de 2011 à 2017,
pour la puissance installée (GW) et la production annuelle ajoutée (TWh)
 
 Nucléaire 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Capacité installée (GW) 4,00 2,96 3,92 20,35 19,64 8,00 7,16
Capacité retirée (GW) 11,36 1,34 3,58 3,25 3,60 3,10 2,62
Différence capacité (GW) -7,36 1,62 0,34 17,10 16,04 4,90 4,54
Taux de charge (en %) 82 82 82 82 82 82 82
Production ajoutée (TWh) -52,8 11,6 2,4 122,8 115,2 35,2 32,6
Source : IAEA (AIEA) et selon date prévue de mise en service ou d'arrêt définitif.

La capacité nucléaire retirée du réseau en 2011 est supérieure à celle ajoutée.

 Eolien 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Capacité nouvelle (GW) 39,5 43,8 35,2 42,0 46,0 50,4 55,0
Taux de charge (en %) 24 24 24 24 24 24 24
Production ajoutée (TWh) 85,4 94,9 74,6 88,3 96,7 105,1 115,6

 Solaire photovoltaïque 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Capacité installée (GW) 30,2 29,9 38,0 46,0 56,0 68,0 80,0
Taux de charge (en %) 12 12 12 12 12 12 12
Production ajoutée (TWh) 31,6 31,4 39,9 48,3 58,9 71,5 84,1

Production électrique ajoutée 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Nucléaire (TWh) -52,8 11,6 2,4 122,8 115,2 35,2 32,6
Eolien + solaire PV (TWh) 117,0 126,3 114,5 136,6 155,6 176,6 199,8
Ce sont les valeurs "minimum" pour l'éolien et le solaire photovoltaïque.

Chaque année, de 2011 à 2017, la capacité ajoutée (GW) et la production annuelle d'électricité ajoutée (TWh) est plus importante avec l’ensemble de ces deux énergies renouvelables (éolien et solaire) qu'avec l'énergie fissile et non renouvelable (atomique). C'était déjà le cas depuis 2006 [ lire : Comparatif : nucléaire, éolien et solaire dans le monde ]

Cet écart en faveur des nouvelles énergies renouvelables prendra encore plus d'importance au cours des années suivantes, le coût de production de l'électricité d'origine renouvelable devenant plus compétitif au fil des années.

Sans oublier les autres sources d'électricité renouvelable comme la biomasse, la géothermie, … et surtout l'hydraulique, dont la production d'électricité a toujours été supérieure à celle du nucléaire.

Note : un GW = 1.000 MW = un million de kW et un TWh = un milliard de kWh

Voir aussi :

- Nouveaux réacteurs nucléaires : trop chers, trop tard
- Réacteurs nucléaires mis en service : 2011-2015

- L'électricité éolienne dans le monde
- Le solaire photovoltaïque dans le monde

Fichier pdf pour impression   2014-04



        © 2011-2012-2013-2014 - tous droits réservés